Comment devenir auto-entrepreneur multi-services ?

5/5 - (1 vote)

Le monde de l’entrepreneuriat rencontre beaucoup de succès. Ainsi, de nombreux statuts et régimes sont mis en place afin de réunir les aspirants à l’entrepreneuriat dont celui d’auto entrepreneur multiservices. En quoi consistent les activités de cette catégorie d’auto entrepreneur ? Comment devenir un auto entrepreneur multiservices ? Découvrez dans cet article toutes les informations utiles sur cette classe de l’auto entrepreneuriat.

Auto-entrepreneur multiservices : qu’est-ce que c’est ?

Un auto entrepreneur multiservices est un homme à tout faire, une personne qui exerce plusieurs métiers dans une même entreprise. Il dispose, en plus de son activité principale, des activités supplémentaires qui lui rapportent un complément de revenus. Le développement de cette classe d’entrepreneuriat est lié à la souplesse du régime d’auto entrepreneur. C’est une profession exercée dans le respect de certaines règles.

En quoi consiste le travail d’un auto entrepreneur multiservices ?

L’auto entrepreneur multiservice effectue des prestations à domicile pour des particuliers et des professionnels. Ces services sont généralement des travaux de bricolage, jardinage, etc. Les clients ont souvent recours à l’entrepreneur multiservice pour des travaux dont ils n’ont pas les compétences ou le temps nécessaire pour le faire.

L’auto entrepreneur met ses compétences dans la balance pour obtenir plus de clients. Une tâche assez facile puisque les artisans qualifiés et professionnels évitent d’intervenir pour des petits travaux. Il peut ainsi être sollicité pour divers travaux de petite envergure dont les rémunérations à l’heure sont de 20 à 50 euros.

Comment devenir un auto entrepreneur multiservices ?

Diverses démarches sont à accomplir pour devenir un auto entrepreneur multiservice. La première étape est de s’assurer une compatibilité du statut d’auto entrepreneur avec son activité actuelle. Par exemple, l’aspirant à l’auto entrepreneuriat multiservice doit vérifier si son contrat de travail permet une cumulative de l’activité salariale avec l’activité de l’entrepreneur. La prise de cette précaution est aussi valable pour les fonctionnaires.

La seconde étape est de vérifier que les activités envisagées peuvent être exercées en micro entreprise. La dernière étape consiste à établir son dossier afin de s’inscrire en qualité d’auto entrepreneur auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Cette inscription permet d’obtenir les numéros SIRET, SIREN et l’extrait Kbis d’auto entrepreneur multiservices.

La déclaration en tant qu’organisme de service à la personne est en outre requise pour exercer pleinement cette profession. L’auto entrepreneur multiservice doit aussi souscrire à une assurance en responsabilité civile et professionnelle et à une assurance décennale.

Quel est le régime fiscal d’un entrepreneur micro services ?

Comme toutes entreprises, les autos entrepreneurs multiservices sont dépendants d’un régime fiscal. Ils sont, en effet, soumis à l’impôt sur le revenu dont l’acquittement se fait annuellement en concomitance avec les cotisations sociales. Les autos entrepreneurs multiservices sont également soumis au paiement des cotisations foncières et celles sur la valeur ajoutée des entreprises.

En fonction du chiffre d’affaires et en cas du respect du seuil de franchise, les autos entrepreneurs peuvent bénéficier d’une exonération de l’impôt de la TVA. Par ailleurs, la déclaration comme un organisme de services à la personne permet aux clients de jouir de certains avantages fiscaux. Les clients peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 50 % des fonds liés à la prestation de services de l’auto entrepreneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.