Comment fonctionne la bourse des matières premières ?

Noter cet article

La bourse des matières premières reste le plus populaire au monde. Autrefois l’apanage des plus grands investisseurs, ce secteur d’échange mondial a connu une grande évolution ces dernières années. Si vous pensez vous aventurer dans ce milieu, il est important que vous en sachiez davantage sur ce marché. Dans ce cadre, nous vous invitons à découvrir le fonctionnement de la bourse des matières premières.

C’est quoi la bourse des matières premières ?

D’’entrée, sachez que la bourse dédiée aux matières premières est un univers fictif où s’effectuent des échanges de matières précieuses. Encore appelée marché des matières premières, la bourse permet à des personnes du monde entier de négocier en ligne. En fait, ladite négociation porte sur des matières ayant une grande importance, dans l’objectif de les acheter et de procéder à leur transformation. Les particuliers investissent dans la bourse des matières premières, tout comme les grandes industries et même des Etats. Mais, quelles sont les matières premières qui sont négociées ?

Les matières premières négociées sur le marché boursier

Il y a plusieurs catégories de matières premières sur le marché. Le fait de parler de matières premières pourrait faire penser uniquement à des pierres précieuses, Mais ce n’est pas le cas.

D’un côté, il y a les métaux qui sont les plus populaires sur la bourse des matières premières. C’est dans cette catégorie que se trouve l’or, le zinc mais également le plomb. Mais ce n’est pas tout. On y retrouve également le nickel et l’argent qui restent des matières très précieuses au monde. D’ailleurs, à l’heure actuelle, ce sont les métaux qui sont les plus négociées sur les différentes plateformes de matières premières.

Ensuite, nous avons aussi les matières énergétiques qui forment une autre catégorie très importante sur la bourse des matières premières. Ici, on retrouve le charbon, tout comme le gaz qui est des matières d’une grande importance. Mais, l’une des ressources naturelles les plus populaires dans ce lot est le pétrole qui occupe une grande place sur le marché. 

En dehors des métaux et des énergies, il y a également les matières agricoles qui conditionnent à la survie de l’humanité. Il s’agit notamment du blé, du soja, mais également du café qui sont aussi très négociés sur la bourse des matières premières. Il y a aussi l’orge, le coton, le sucre, le maïs et aussi le riz qui sont très consommés dans tous les coins du monde.

Le mode de fonctionnement du marché des matières premières

D’entrée, il est important de rappeler que c’est un marché de gré à gré. En réalité, on a beau parler de négociation, mais les traders doivent supporter les coûts de la bourse des matières premières. Il y a généralement deux catégories de personnes sur cette bourse. Nous avons d’un côté les vendeurs et d’’un autre les acheteurs. C’est dans les mêmes schémas que dans un marché physique, mais seulement qu’ici, les deux parties ne se rencontrent presque jamais. Bien évidemment, il y a les teneurs du marché qui interviennent très rarement sur la bourse des matières premières. On parle aussi d’offres et de la demande.

Lorsque le taux d’offres dépasse le taux de la demande sur le marché boursier, le prix des matières baisse considérablement. Dans le cas contraire, le prix des produits connaît une hausse considérable. Mais si dans un marché physique, le prix des produits est connu sur place et presque toujours, une nuance existe ici. En réalité, il est possible de savoir ce que deviendront les prix dans un futur proche. C’est la principale activité des traders sur la bourse des matières premières. Si cette anticipation permet aux investisseurs de faire de bons placements, il faut aussi s’en méfier. En effet, les informations dont tiennent compte les traders peuvent ne pas être vérifiées et ainsi vous induire en erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.