Combien de temps peut-on rester en couveuse d’entreprise ?

Noter cet article

En France, la couveuse d’entreprise est un dispositif qui a pris une place importante dans le monde des affaires. Ces structures d’accompagnement ont permis à de nombreux entrepreneurs de faire leur entrée sur le marché dans les meilleures conditions possible. Si cela vous tente, voici quelques informations pour vous aider à comprendre le fonctionnement de ces établissements et à avoir une idée sur le temps que vous pourriez passer dans ce système.

Pour quelles raisons intégrer une couveuse ?

Les raisons qui peuvent vous pousser à intégrer une couveuse d’entreprise sont multiples. Avant tout propos, ce système vous permet de faire sereinement vos premiers pas dans le monde de l’entrepreneuriat. En effet, la compétence professionnelle de ces structures vous permet de mettre sur place de solides plans d’affaires et réduit ainsi le risque d’échec.

Cette approche permet en outre de démarrer vos activités sans dépenses financières excessives. Dans la plupart des cas, le système de couveuse d’entreprise vous proposera des espaces de coworking et des kits de bureau gratuitement ou du moins à un prix abordable. Cela élimine la nécessité pour les entrepreneurs de payer de grosses sommes d’argent avant de commencer à vendre des produits ou à offrir des services.

De plus, beaucoup de particuliers et professionnels sélectionnent cette option dans le but de tester le succès de leurs idées. Ainsi, ils parviennent à connaître avec précision les pertes ou les profits qu’ils ont réalisés dans un laps de temps relativement court. Déterminer si un concept apportera le succès escompté aidera les créateurs à prendre les bonnes décisions.

Les personnes concernées par cet accompagnement 

La couveuse d’entreprise est destinée à ceux qui envisagent de créer une entreprise. Cela s’applique à ceux qui ont une bonne connaissance du produit ou du service qu’ils veulent offrir, mais également aux personnes qui n’en ont qu’une vague idée.

Cet accompagnement est aussi accessible aux salariés qui ambitionnent une reconversion professionnelle. Ils pourront donc se servir de l’expertise que leur accorde la couveuse d’entreprise. Veuillez toutefois noter que cette solution n’est pas destinée aux employés qui exercent leur travail à temps plein. Par conséquent, seuls les salariés à temps partiel pourront signer un contrat avec ces structures.

Comment se passe l’admission en couveuse ?

Avant de soumettre votre demande, vous devez d’abord prendre part à une séance d’information pour maitriser les rouages du système. Lors de cette rencontre, il vous sera donné des informations sur les documents que vous devez fournir. Ensuite, vous allez présenter votre projet à un jury qui se réunira pour déterminer si oui ou non vous vous pouvez adhérer à la couveuse d’entreprise.

Si vous êtes accepté, vous pouvez finaliser les formalités par la signature d’un Contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) qui permet de définir les droits et obligations de chacune des parties. 

Combien de temps pouvez-vous rester dans la couveuse ?

Selon la loi, le test d’entreprise que vous comptez effectuer avec ce système peut aller jusqu’à 3 ans. La durée initiale d’un contrat CAPE s’étend en général sur 1 an que vous pouvez renouveler deux fois. Si vous arrivez à générer des marges suffisantes et régulières sur plusieurs mois, vous devez arrêter le système. Et vous inscrire auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE) habilité.

Sachez que vous pouvez sortir de la couveuse d’entreprise à la date de fin du contrat CAPE ou lors de renouvellement. Vous pouvez aussi sortir si vous souhaitez mettre fin à l’aventure en résiliant par anticipation avant la fin du contrat. Il est aussi possible de quitter la couveuse si vous êtes sur le point de faire immatriculer votre entreprise. Un autre moment où vous pourrez arrêter le test d’entreprise, c’est lorsque vous êtes salarié. Et que vous comptez travailler désormais à temps plein.

Cependant, si vous quittez la couveuse d’entreprise, il faudra patienter le temps de finaliser les formalités de comptabilité comme le paiement des clients, des fournisseurs et le paiement de la TVA. Vous devrez donc rester en contact avec la structure pour fermer votre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.